Un Hameau du bout du monde

  • slider1.jpg
  • slider2.jpg
  • slider3.jpg
  • slider4.jpg
  • slider5.jpg
  • slider6.jpg
  • slider7.jpg

Posé comme une ile au milieu d’un océan de garrigues et de chênes verts, en bordure du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. Construit sur le dernier contrefort de la Montagne Noire à 500 mètres d’altitude, il vous offre une très belle vue sur la plaine du Languedoc, avec la Méditerrannée comme ligne d'horizon.
La route s’arrête à l’entrée du hameau, après c’est le calme sans voitures. Les bagages ou les courses sont acheminés avec des petites “carrioles”.
Bien qu’ ”au bout du monde”, tous les commerces et les services sont à moins de 13 kilomètres.

Sept Maisons de Charme

  • bergerie_plume.jpg
  • lou_cries.jpg
  • maison_calmel.jpg
  • maison_malric.jpg
  • palier_malric.jpg
  • plume.jpg
  • salvestre.jpg

Les sept gîtes portent le nom ou le surnom des derniers paysans à les occuper. Meubles anciens, carrelages de terre cuite, enduits à la chaux …
Chacun des 7 gîtes, sans vis à vis, possède une terrasse avec salon de jardin, barbecue ainsi qu’une cuisine bien équipée.Toutes les chambres sont dotées d’un cabinet de toilette avec douche et WC.
A votre arrivée les lits sont préparés et le linge de toilette et de table sont fournis.
Pour les séjours d’au moins une semaine, le frigidaire est garni pour votre premier repas du soir et le premier petit déjeuner.

La Plume

Additional Info

  • Image: Image
  • Nombre de chambres: 3 Chambres - 6 personnes
  • Résumé: Une maison presque “bourgeoise” pour Cauduro.

Une maison presque “bourgeoise” pour Cauduro. La façon de cuisiner des aïeux est visible dans le séjour.

La chambre rose est appréciée des enfants, la chambre jaune est disputée en été pour sa fraîcheur, la chambre bleue avec sa belle salle d’eau est “réservée” aux parents.

En analysant le cadastre de 1812 et au cours de la restauration, nous avons pu constater que « La Plume » est le rassemblement de trois bâtisses différentes, remaniées et surélevées après au moins deux incendies.

Nous avons retrouvé dans l’épaisseur du mur, à droite de la cheminée, le « Potager » d’origine. Le potager était le « coin cuisine » où les aliments étaient cuits sur la braise prélevée dans la cheminée.

La cheminée a été reconstruite à son emplacement d’origine contre le « cendrier » en bas à droite. Le « cendrier » était une sorte de garde-manger où la charcuterie était conservée dans la cendre.